Exclusif : repères, spécifications et positionnement officiels du GPU Intel Arc A380

Exclusif : repères, spécifications et positionnement officiels du GPU Intel Arc A380

La carte graphique discrète Arc A380 d’Intel a finalement été lancée en Chine à peu près au moment précis que nous avions prévu et bien que quelques critiques initiales aient été publiées, nous n’avions pas encore vu d’aperçu plus holistique, nous avons donc décidé de contacter certains de nos Chinois. collègues. Nous avons mis la main sur les données officielles fournies pour le GPU A380 ; qui raconte l’histoire de la première vraie carte graphique discrète d’Intel avec des tonnes de potentiel.

Verdict du GPU Intel A380 : échange des coups avec les GTX 1650 et RX 6400 pour le moment mais vieillira comme FineWine™ (ahem)

Commençons d’abord par les spécifications.

La carte graphique Intel Arc A380 est construite sur le processus TSMC N6 et est le premier lancement de carte graphique discrète de la société. Le PDSF chinois réel du GPU est de 880 yuans, mais après TVA (17%), il s’élève à près de 1030 yuans. Cela dit, nous nous attendons à ce que le PDSF américain soit plus proche du prix après TVA en yuan plutôt que du prix avant TVA. Il possède 1024 cœurs FP32 (chaque cœur Xe a 128 cœurs FP32) et 6 Go de mémoire GDDR6 cadencée à 16 Gbit/s. Couplé à une largeur de bus de 96 bits, cela se traduit par une bande passante de 192 Go/s – plus que suffisant pour une carte de sa catégorie. Le TBP du GPU est configurable entre 75W et 87W avec la vitesse d’horloge configurable en conséquence entre 2 GHz et 2,35 GHz.

Fait intéressant, Intel autorise également une option “au-delà de 87 W” – ce qui est probablement ce que les GPU personnalisés que vous avez vus jusqu’à présent utilisent pour atteindre des vitesses d’horloge bien supérieures à 2,35 GHz. Le GPU Intel Arc A380 est donc un GPU 4 TFLOP à 4,8 TFLOP qui, combiné à une technologie de mise à l’échelle de l’IA comme XeSS, devrait être suffisant pour le segment de jeu d’entrée de gamme 1080p. Avant d’aller plus loin, voici le schéma fonctionnel complet de l’Intel Arc A380 :


Passons maintenant à la partie juteuse. Nous avons déjà vu des références de 6 jeux qui ont été divulgués plus tôt et nous pouvons ajouter au moins 20 titres supplémentaires à cette arène. Avec les benchmarks, plus c’est toujours mieux et 32 ​​est à peu près convenu comme le point où vos données commencent à devenir statistiquement significatives. Cela dit, nous avons été extrêmement impressionnés par la transparence d’Intel dans son guide officiel (comme vous le verrez ci-dessous). Tout d’abord, regardons la configuration de test :

Tous les tests des benchmarks officiels ont été effectués à l’aide d’un processeur Intel Core i5 12600k avec 32 Go de RAM DDR4 à 3200 MHz et du système d’exploitation Windows 11 et un SSD NVME de 4 To. Seuls les GPU, à savoir les GTX 1650, RX 6400 et Intel Arc A380 ont été échangés entre eux. Les tests ont été effectués il y a près d’un mois, il convient donc de noter que les performances du pilote auraient presque certainement augmenté pendant cette période :

Comme nous pouvons le voir, l’Intel Arc A380 échange des coups avec l’AMD RX 6400 et (moins occasionnellement) avec la NVIDIA GTX 1650. Il bat en fait le RX 6400 dans Total War : Troy, Naraka Bladepoint, The Witcher 3 et F1 2021. c’est la documentation officielle, c’est plutôt cool qu’Intel n’ait pas présenté une histoire unilatérale sur son prochain GPU. C’est aussi là que l’histoire devient vraiment intéressante. FineWine ™ est un terme que les fans d’AMD et les lecteurs de ce site connaissent très bien et était un terme populaire pour décrire le développement continu des pilotes post-lancement d’AMD à l’époque où il était à court d’argent et était l’outsider.

Intel Arc A380 écrase absolument même le RX 6500 XT dans des charges de travail synthétiques optimisées

Ce que nous voyons ici, de la même manière, est en grande partie un scénario FineWine™. Permettez-moi de développer: l’Intel Arc A380 écrase absolument les GTX 1650 et RX 6400 dans le benchmark TimeSpy de 3DMark et bat même le RX 6500 XT. Donc très clairement, le potentiel matériel est là et seul le logiciel manque. Il est clair que l’équipe de développement doit disposer de pilotes optimisés pour ce benchmark synthétique – et montre le véritable potentiel verrouillé du matériel. La chose dont nous devons nous souvenir est que NVIDIA et AMD ont tous deux eu des décennies pour optimiser le code du pilote pour leurs GPU tandis qu’Intel a commencé à construire des GPU discrets il y a quelques années à peine (n’entrons pas dans le débat Larabee).

D’après ce que nous voyons dans 3DMark Timespy, l’Intel Arc A380 (selon son prix aux États-Unis) pourrait s’avérer être une aubaine absolue pour les joueurs. Il incombe à Intel de continuer à développer ses pilotes et à offrir le potentiel de performances que nous voyons ici. Après tout, en fin de compte, tout ce qui compte est de savoir si Intel est en mesure de fournir sa proposition de valeur de performance par dollar.


Les charges de travail de calcul sont encore une fois un sac mélangé quand il s’agit d’Intel Arc A380. Il bat facilement les GTX 1650 et RX 6400 dans HandBrake et est légèrement pire que le GTX 1650 dans DaVinci Resolve.

Il est même possible que les joueurs de l’Amérique du Nord et de l’UE voient une amélioration des performances lors du lancement des GPU discrets Arc dans des territoires non chinois. En fonction de la rapidité avec laquelle Intel est capable d’optimiser les piles de pilotes pour divers jeux et de la tarification de leurs GPU Arc (131 USD serait une aubaine pour l’A380, mais je soupçonne que nous verrons un PDSF plus proche de 150 USD lors de son lancement dans le US) – même 150 USD pourraient être une victoire potentielle étant donné qu’il a le matériel pour être juste derrière le NVIDIA RTX 3050 – qui est un GPU PDSF de 249 $. Intel XeSS sera la cerise sur le gâteau.


#Exclusif #repères #spécifications #positionnement #officiels #GPU #Intel #Arc #A380

Leave a Comment

Your email address will not be published.