NBA: les frères Wagner font à nouveau trébucher les Celtics de Boston – les Timberwolves du Minnesota s’embarrassent aux Houston Rockets

L’Orlando Magic autour de Franz et Moritz Wagner a de nouveau fait trébucher la meilleure équipe de la NBA, les Boston Celtics. Les Houston Rockets ont remporté leur premier match en quatre semaines.

Les Bulls ont battu une faible équipe d’Atlanta et les Milwaukee Bucks sont pressés à Detroit avec le retour de Khris Middleton.

Detroit Pistons (12-37) – Milwaukee Bucks (30-17) 130:150 (BOXSCORE)

  • Quelqu’un a dû avoir le décalage horaire dans ses membres. Les Pistons jouaient encore à Paris pendant la semaine, mais maintenant ils se sont vraiment mis sous les roues à leur retour contre Milwaukee. Milwaukee a marqué 49 points au premier quart seulement, mené par jusqu’à 28 points et a parfois frappé douze lancers de suite.
  • Pour la première fois depuis longtemps, les Bucks ont commencé avec leur meilleur alignement, même si le retour Khris Middleton est initialement sorti du banc. Lorsque l’attaquant a réintégré le terrain pour la première fois après sept minutes, l’affaire était presque terminée (36:10). Et c’était bien aussi, car Middleton avait toujours l’air très rouillé. En 15 minutes, le All-Star a amassé 8 points (3/7) et 4 passes décisives, mais aussi 6 revirements et 3 fautes.
  • Un autre rapatrié n’a pas eu de tels problèmes. Giannis Antetokounmpo avait raté cinq matchs en raison d’une blessure au genou mais avait commencé comme un pompier à Detroit. 20 points à 6/6 du terrain plus deux trois convertis ont été le but du Greek Freak en seulement huit minutes. Plus tard, il s’est calmé, 29 points (8/15 FG, 11/17 FT) et 12 planches ont été enregistrés en 26 minutes.
  • Les Bucks ont coulé 23 tirs à trois points (52 tentatives), dont six sont allés au garde remplaçant Jevon Carter (18). En général, huit joueurs des Bucks ont réussi au moins deux triples. Pour les Pistons, Bojan Bogdanovic (33 ans, 6/7 trois) a été le meilleur buteur, mais sans leurs deux meilleurs défenseurs (Killian Hayes, Isaiah Stewart) les Pistons étaient complètement impuissants.

Orlando Magic (18-29) – Boston Celtics (35-13) 113:98 (BOXSCORE)

  • Les Celtics avaient gagné neuf fois de suite avant le match, mais le “nemesis” d’Orlando a subi sa troisième défaite de la saison. Le Magic a également très bien joué, retenant Boston par seulement 19 points au quatrième quart. Paolo Banchero (23 ans, 7/13 FG) a fait les bons jeux offensivement et a également réagi au doublage des Celtics comme une vieille main.
  • La décision est intervenue au milieu du dernier quart quand Orlando a gardé les visiteurs sans point pendant plus de quatre minutes et Banchero et Franz Wagner ont frappé à trois points. Wagner n’a marqué “que” 15 points cette fois (7/13), mais a montré une performance très mature avec 7 rebonds et 6 passes. Le Berlinois a également marqué en fin de premier quart-temps ce sauteur lourd de base sur le centre Luke Kornet.
  • Mais la grande histoire a été le retour de Jonathan Isaac, qui a joué pour la dernière fois dans la bulle en août 2020 en raison d’une blessure au genou. L’attaquant a reçu une ovation debout des fans de Magic et a fait un retour impressionnant. En un peu moins de 10 minutes, le spécialiste défensif a marqué 10 points (2/3 trois) et a immédiatement défendu Jaylen Brown. Le joueur de 25 ans a fait bonne figure, une fois même un “pick six” a réussi.
  • En général, le Magic a réalisé l’un de ses meilleurs matchs cette saison. Cole Anthony (18 ans) a dominé la première mi-temps, Wendell Carter Jr. (21 ans, 11 rbds) a mis un double-double. Moritz Wagner a récolté 5 points et 2 rebonds en 15 minutes. Boston était sans Marcus Smart, Malcolm Brogdon et Rob Williams, avec Jason Tatum (26 ans, 9/19, 7 passes) et Brown (26 ans, 5/11 trois) les meilleurs buteurs des visiteurs.

Chicago Bulls (22-24) – Atlanta Hawks (24-24) 111:100 (BOXSCORE)

  • Après que les deux premières comparaisons n’aient été décidées qu’avec la sirène finale, les Bulls ont remporté une victoire raisonnablement confortable cette fois. Les hôtes ont utilisé les quelques minutes des Hawks sans Trae Young au début du quatrième quart pour gagner un petit coussin. Patrick Williams (18 ans, 10 rebonds) et DeMar DeRozan ont alimenté une course de 11:3 dont les Hawks ne se sont jamais remis.
  • L’attaque était tout simplement trop faible pour un retour ce soir-là. De faibles cotes (46% du terrain, 30 de loin) plus 18 revirements n’ont pas suffi contre une équipe des Bulls qui a travaillé avec diligence sur le plateau offensif (15 OREB). Les nombreuses pertes de balles, que les Bulls ont converties en 25 points, ont coûté plus cher.
  • C’était extrêmement important puisque l’attaque de Chicago n’était pas non plus une révélation. DeMar DeRozan (26 ans, 11/21) a de nouveau marqué le plus de points, tandis que Zach LaVine (20 ans, 7/17) a été un peu éclipsé mais a également connu de bonnes phases dans le quatrième quart-temps. Nikola Vucevic (14 ans, 17 rebonds) a récolté beaucoup de rebonds.
  • Surtout pour Trae Young (21 ans, 7/16 FG, 0/5 3P, 13 passes) et Dejounte Murray (20 ans, 9/19 FG, 2/7 trois), les sauts ne voulaient pas tomber. Avec De’Andre Hunter, le meilleur défenseur de l’aile s’est blessé.

Houston Rockets (11-36) – Minnesota Timberwolves (24-25) 119:114 (BOXSCORE)

  • C’est vraiment arrivé ! Après quatre semaines ou 13 matchs, les Rockets de Houston ont remporté un autre match de basket – et d’une manière ou d’une autre, cela a secoué la ligne d’arrivée. Rien n’avait d’importance. Jalen Green a mené Houston avec 42 points (15/25 FG, 6/12 trois) mais était aussi le meilleur exemple de l’inexpérience des Rockets.
  • Deux exemples : A 40 bonnes secondes de la fin, Vert tire au panier depuis l’extérieur à +6 et encore 16 secondes au chronomètre des tirs – et rencontré. À 10 secondes de la fin, le gardien des Rockets a reçu une remise en jeu à +4 dans la moitié de terrain adverse et a dribblé en arrière (y compris une erreur de pas), les arbitres ont fermé les yeux et ont pris la décision.
  • Dans les 47 minutes qui ont précédé, c’était encore une solide performance de Green, qui a pu créer beaucoup pour lui-même. De plus, le ballon a finalement mieux fonctionné pour Houston, surtout quand Alperen Sengün (21 ans, 7 passes) a été impliqué. Le Turc a tenu bon face à Rudy Gobert (15, 16 rbds, 4 contres). Les Wolves, quant à eux, ont subi leur première défaite lors du troisième match en deux semaines.
  • Surtout, Anthony Edwards (31, 9/20, 6 TO) a longtemps déçu avant de pouvoir gonfler son compte avec 17 points et quelques seaux peu avant la fin. D’Angelo Russell (30 ans, 6/12, 7 passes décisives) avait gardé les invités dans le match pendant longtemps, mais a ensuite joué un très mauvais moment critique avec des revirements coûteux et une sélection de coups douteuse.

Utah Jazz (25-25) – Charlotte Hornets (13-35) 120:102 (BOXSCORE)

  • Ce n’était certainement pas le meilleur match de la saison du Jazz, mais c’était plus que suffisant contre une équipe désastreuse de Charlotte. C’était presque un miracle que les Hornets n’aient que -13 de retard à la pause. Dans les 24 premières minutes, Charlotte est repartie sans un seul but de Downtown (7 tentatives). Cela ne s’est produit qu’une seule fois cette saison – OKC à Dallas en octobre, lorsque le Thunder a gagné en prolongation.
  • Charlotte n’a pas réussi car le tournage ne s’est pas amélioré. Terry Rozier a réussi le premier essai en deuxième mi-temps, mais seuls trois réussis devraient suivre (Rozier encore, reste de l’équipe : 0/8). Le Jazz était complètement différent : ils avaient déjà onze triples convertis à la pause et au début de la dernière section, ils ont de nouveau posé le pied, de sorte que le drapeau blanc a été levé au milieu du quart-temps.
  • Lauri Markkanen (25 ans, 8/14, 11 rebonds) a réussi son cinquième double-double consécutif, Jordan Clarkson a marqué 12 de ses 18 points au troisième quart-temps. Charlotte est de nouveau allée sans ballon LaMelo, donc Rozier (23, 9/23) et Mason Plumlee (18, 8 rebonds) ont été les meilleurs buteurs du côté des visiteurs.

Portland Trail Blazers (22-25) – San Antonio Spurs (14-33) 147:127 (BOXSCORE)

  • Les Spurs continuent de travailler dur pour la mission de premier choix – et les Texans ne gagneront plus beaucoup de matchs avec cette défense. Pendant les trois quarts du temps, les Blazers ont eu une note offensive d’un peu moins de 150 et ont établi un nouveau record de franchise avec 119 points marqués en 36 minutes. San Antonio est donc arrivé au bon moment pour une franchise en difficulté qui avait subi un échec amer contre les Lakers la veille.
  • Damian Lillard en particulier a tiré la frustration de son âme et a marqué 19 de ses 37 points (12/19 FG, 7/11 triples, 12 passes) au troisième quart, après quoi le meneur est revenu brièvement sur le terrain et converti un autre Lancer longue distance puis s’assit à nouveau sur le banc. Anfernee Simons (26 ans, 9/15) et Jusuf Nurkic (25 ans, 10/14, 11 rbds, 7 passes) ont également marqué presque à volonté. Recrue Shaedon Sharpe (19, 8/12) a pu se réchauffer un peu pour le contenu dunk.
  • Les invités ont approuvé près de 60% du terrain, donc cela n’a pas aidé qu’ils aient également obtenu de bons résultats. Les collectionneurs de points les plus diligents étaient Keldon Johnson (20) et Jeremy Sochan (18). Jakob Pöltl a inscrit 14 points et 7 rebonds en seulement 16 minutes car il était aux prises avec des fautes. San Antonio a maintenant une fiche de 0-31 une fois qu’ils ont pris du retard à deux chiffres lors d’un match.

Sacramento Kings (27-19) – Memphis Grizzlies (31-16) 133:100 (BOXSCORE)

  • Cela aurait convenu aux premiers Kings s’ils avaient encore perdu malgré un record de la NBA qui avait été établi. Mais cette version des Kings est découpée dans un tissu différent et a survécu à une phase critique pour remporter la victoire. Dans le premier quart-temps, les Kings ont coulé leurs dix premiers trois et n’ont raté qu’un seul tir dans le quart-temps (12/13).
  • 12 lancers de distance convertis étaient un record de la NBA, lors de la saison 2020/21, Portland et Phoenix avaient également atteint cet objectif contre Houston. Harrison Barnes (20 ans, 6/9 trois) a marqué cinq tentatives du centre-ville, tandis que la recrue Keegan Murray (20 ans) en a marqué trois. En conséquence, les Kings se sont calmés et ont laissé les Grizzlies, qui devaient se passer de Ja Morant et Steven Adams, revenir dans le match.
  • Desmond Bane (21 ans, 9/12) a fait monter la pression et les Grizzlies ont soudainement mené le match pour la première fois au début du troisième quart. Mais Sacramento avait une réponse. La banque autour de Trey Lyles (24, 6/8 trois, 3 blocs) et Malik Monk (13, 8 passes) a lancé une course 10-0 peu avant la fin du quart avant que tous les barrages ne se brisent dans la dernière section à Memphis.
  • Avec une autre course de 23-2, au cours de laquelle les hôtes ont forcé cinq revirements, les Kings ont gardé les Grizzlies sans but sur le terrain pendant plus de sept minutes, afin que la fête puisse célébrer tôt. De’Aaron Fox (17 ans, 10 passes) avait tout sous contrôle, avec Domantas Sabonis (14 ans, 10 rbds, 11 passes, 8 TO) seuls les revirements étaient un petit défaut. Au final, soit dit en passant, c’était 22/40 sur la ligne de trois pour Sacramento. Le record de franchise (23) établi contre Orlando il y a quelques semaines a été raté de peu.


#NBA #les #frères #Wagner #font #nouveau #trébucher #les #Celtics #Boston #les #Timberwolves #Minnesota #sembarrassent #aux #Houston #Rockets

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Shopping Cart